Vieux Fort « La GR1″

LA TRACE DES ALIZES

La  GR 1: Hautement sportif : 4 à 6 Jours

En Guadeloupe il n’existe qu’un seul sentier de Grande Randonnée (GR), C’est La Trace des Alizés.

Elle  traverse la Basse-Terre du sud au Nord, de Vieux Fort Route de Matouba à la Plage des Amandiers à Sainte Rose, soit environ 65 km environ de parcours hautement sportif.

La durée de cette balade varie de 4 à 6 jours. Tout au long de cette trace vous trouverez des refuges qui sont réservées aux randonneurs avertis et bien entraînés.

Attention! Une GR est une balade qui se prépare physiquement et mentalement.

Il est conseillé de faire appel à des guides locaux et de l’effectuer en groupe.


PREMIERE  JOURNEE 6h30

Départ à 6h30. Route de Matouba à Vieux Fort. La colonne doit être encadrée par les guides de tête et en serre-file, car il y a 22.25 km et les 1627 mètres de dénivelées.

Le franchissement des monts Caraïbes n’est pas facile pour un début car ça grimpe sec. Il faut économiser son souffle. Après Gros Acajou, c’est la descente et puis soudain, il y a un détour, la Soufrière surgit.

La descente sur Champ Fleury que certains peuvent dévaler en courant comme des gamins. Puis c’est la remontée vers le plateau Palmiste

11h00, l’appréciable pause repas sous les carbets à deux pas d’un rafraîchissant point d’eau, à Moscou aux pieds de la Madeleine. C’est la détente.

13h00, arrivée à Grand Etang. La route bitumée qui conduit vers les Chutes du Carbet.

14h00, les Chutes du Carbet,  lieu de rendez-vous avec la logistique pour les échanges de petits sacs à dos du départ contre le gros sac à dos approvisionnés et, c’est à cet instant précis que commence véritablement l’aventure. En avant vers la citerne…

16h00, arrivée au refuge après moult efforts sur le sentier. Quel bonheur de pouvoir se retrouver à l’abri bien au chaud non loin d’une petite source pour se laver.

DEUXIEME JOURNEE 5h30

Votre sommeille sera interrompue bien avant les premières lueurs de l’aube par la sonnerie intempestive d’un portable! Il faut s’affairer, déjeuner rapidement, s’habiller et boucler le sac à dos.

En avant pour 16 km et un dénivelé de 1437 mètres. A certains endroits le vent souffle fort, amenant brouillard et gouttes glacées, mais quel ravissement… Profiter pour faire des photos car le paysage est magnifique depuis le sommet.

Voici la Carmichaël tant redoutée, Couverte d’orchidées, sentier à moitié bouché par la végétation et très boueux.

Après la Grande Découverte et Vigie, c’est l’enfilade de la Victor Hugues, boueuse à souhait et tout aussi blanche d’orchidées, soulignées par des touffes de lys jaunes.

Descendre, remonter, ça n’en finira pas, mais même dans l’effort, vous y trouverez du plaisirs et bon nombre d’entre vous dégringolerez la pente en zigzagant, vous aidant des mains pour prendre appui sur les branches situées de part et d’autre du sentier, pour vous élancer de l’autre côté tel de grands primates.

Marcher dans la boue, glisser et se relever, franchir avec prudence des précipices, vous soufrerez mais qu’importe: il faut aller jusqu’au bout, qui aujourd’hui est le refuge du morne Frabault, à 18h00.

A l’arrivée, même scénario que la veille, mais cette nuit là, vous aurez peut être plus froid et plus de rafales de vent …

TROISIEME JOURNEE 6h

Il faut avaler les 16 km et 1216 mètres de dénivelé. La trace de Merwart et avec elle les mornes Moustique et Norès, puis Bel-Air et Merwart et ainsi que les Trois crêtes, le Piton de Bouillante, la Crête de Pigeon, et enfin route de la Traversée, aux pieds des Mamelles.

Dure journée !!! Tout le monde aura souffert, la progression sera lente, la fatigue se fera sentir, mais sur le toit de la Guadeloupe, quelle splendeur.

Au soleil couchant, arrivée au refuge de morne Léger.

QUATRIEME ET DERNIERE JOURNEE 6h30

Départ pour attaquer ces 25 km et 1150 m de dénivelé qui nous séparent de la plage des Amandiers.

Le début sera agréable. La fraîcheur du matin dans les sous bois. Puis ça se corsera et les ascensions se succèderont: Morne Jeanneton

10h00, la Contrebandier traversée, le Mont Pelé, la Couronne, le Belvédère. Il ne faut pas traîner mais il faut rester groupé.

Vous verrez de superbes vues sur le Grand Cul de sac, les côtes de Grande Terre, la Canopée dense des forêts. 

Arrêtez-vous quelques instants, c’est si beau ! Prenez des photos !

15h00, arrivée à l’orée des bois, dans les hauteurs de Solitude.

La forêt derrière vous et devant vous les champs de cannes, la mer et les îlets du Grand-Cul-de-sac marin… c’est gagné !

Descente groupée, mais dans les champs, vous risquez de perdre le sentier avant de traverser la rivière pour rejoindre Davidon.

Encore une petite demi-heure et c’est l’arrivée sur la plage des Amandiers avant 17h30.

11h de cavalcade à travers une montagne fantastique, une forêt splendide, des sentiers en état d’entretien.

Un travail d’équipe, exploit sportif, un plaisir sans limite, des souvenirs inoubliables…

Voilà ce qui vous attend !!!

Une réponse à “Vieux Fort « La GR1″

  1. ça a l’air dur mais émocionant. Conaissez vous des guides pour le faire accompagnés?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s